Les associations espérantistes à travers le monde

Le mouvement espérantiste rassemble des associations internationales telles que l’Association universelle d’espéranto (UEA, dont le siège est à Rotterdam), auxquelles adhèrent les associations nationales telles qu’Espéranto-France (dont le siège est à Paris), qui fédèrent elles-mêmes des associations régionales comme la Fédération Bretagne. Mais il existe aussi S.A.T. qui est une association internationale et S.A.T. Amikaro pour les francophones.

Le mouvement international espérantiste a adopté les idées et les objectifs humanistes et généreux de l’initiateur de l’espéranto, le Dr Louis-Lazare Zamenhof (1859–1917, Pologne), qui a lancé en 1887 la langue construite Lingvo Internacia (« Langue internationale »), rapidement vulgarisée sous le nom d’« espéranto » (signifiant en espéranto : « celui qui espère »).

L’objectif fondamental est de donner aux hommes une langue auxiliaire, neutre et facile d’appréhension, d’élocution et de compréhension pour toutes les ethnies. Une langue qui leur permet de mieux se comprendre et de catalyser ainsi tous les efforts de rapprochement et de paix entre les peuples, tout en maintenant et en exaltant leurs diversités linguistiques et culturelles.

1 commentaire

  • Bradley Cox dit :

    Contacts professionnels et centres d’intérêts spécifiques. Les espérantophones ont aussi des associations spécialisées, dont celles des médecins, des écrivains, des cheminots, des scientifiques, des musiciens… Ces associations éditent souvent leurs propres revues, organisent des congrès et font ainsi progresser l’utilisation de la langue à des fins professionnelles ou spécialisées. L’Académie Internationale des Sciences (AIS), facilite la collaboration au niveau universitaire. Des ouvrages originaux, écrits en espéranto, ainsi que des livres traduits dans cette langue, paraissent régulièrement dans divers domaines, tels l’astronomie, l’informatique, la botanique, la chimie, le droit, la philosophie, et d’autres encore. En 2009 l’UEA a inauguré, par le lancement d’une traduction en espéranto de L’origine des espèces de Darwin, une série d’ouvrages scientifiques classiques, intitulée « La Pensée Scientifique ».

Leave a Comment